Un président qui exerce le pouvoir

Un président qui prétendrait s’occuper de tout serait un président qui ne règlerait rien. Il doit être un stratège au service de l’unité.
Un président qui exerce le pouvoir  programme de Manuel Valls

Pourquoi ?

Le président de la République, chef de l’État, a un rôle à part. Un rôle auquel aucune institution ne peut se substituer. Il incarne le pays. Il exerce un pouvoir qui lui vient directement du peuple. Qui est celui du peuple. Ce pouvoir doit redonner les moyens, au niveau individuel et collectif, de choisir, de tracer notre voie, de maîtriser son avenir.

Un président qui prétendrait s’occuper de tout serait un président qui ne règlerait rien. Il doit être un stratège au service de l’unité. Il devra savoir rendre le pouvoir aux échelons les mieux à même d’intervenir, déléguer et organiser les responsabilités. Affirmer cela, ce n’est pas renoncer à exercer la plénitude des responsabilités et du pouvoir confié par le peuple. C’est se rappeler à chaque instant que la seule boussole qui doit guider un responsable public, c’est de savoir s’il a fait ou non avancer son pays, qu’il ait porté lui-même les décisions ou qu’il ait décidé de confier cette responsabilité à un autre échelon.

Les mesures

- Faire du président de la République celui qui assume d’ouvrir certains débats qui traversent et parfois fracturent notre société. Je pense notamment aux grands enjeux bioéthiques qui restent devant nous, autour de la question de la PMA, mais aussi aux débats profonds qui demeurent autour du droit à mourir dans la dignité.

- Entendre et respecter chacun, et que chacun en soit convaincu, même si au terme du débat c’est à la représentation nationale qu’il appartiendra de fixer la règle démocratique qui s’imposera à tous. Elle pourra s’appuyer sur de nouvelles manières d’associer les citoyens, à l’image des consultations citoyennes que nous avons organisées pour préparer certaines lois depuis cinq ans.

- Continuer à consolider l’indépendance de l’autorité judiciaire, et veiller à ce que le Parlement puisse légiférer souverainement et efficacement. Chacun des pouvoirs et autorités constitutionnelles doivent s’exercer dans la plénitude de leurs prérogatives.

- Redonner à chacun et à la France sa dignité, sa capacité à tracer sa route, son optimisme. Redonner l’envie, le plaisir, la fierté de dire : nous sommes la France.