Je veux porter l'espoir, qui d'autre que la gauche pour le porter ?

Je veux porter l’espoir. Redonner de l’espoir !

Manuel Valls est revenu sur ce qu’il considère comme « un coup porté à la gauche, au Parti socialiste, à tous ceux qui, avec dignité, opiniâtreté, constance, se « coltinent » le réel, les difficultés, se « coltinent » l’exercice difficile des responsabilités, à tous ceux qui au fond, plus que d’autres, veulent transformer la société.

 

 

Après avoir rappelé sa fierté en cette gauche qui assume ses responsabilités et mène ses combats sans perdre de vue son idéal, il a affirmé avec détermination : 

« Je sais que les progressistes, les sympathisants, les militants, veulent gagner. Je sais que le « peuple de gauche » veut gagner. Je veux gagner. »

 

 

#ETHIQUE

Manuel Valls a revendiqué son discours de vérité, en fustigeant « ceux qui se cachent derrière de belles déclarations ». Il a poursuivi en scandant que “La gauche, cela a toujours été une éthique de l’action et une éthique de la responsabilité.”
 

 

 

#REPUBLIQUEFORTE

Avec conviction, Manuel Valls a déclaré vouloir être « le président d’une France indépendante qui fait entendre sa voix et sait imposer ses choix face à la Chine, la Russie, aux Etats-Unis. »

 

 

Il a vivement réagi aux propos de Donald Trump, qu’il considère comme une attaque inacceptable contre les Européens. Il s’est engagé à rester inflexible sur le respect de l'accord sur le nucléaire iranien, la Syrie, et les engagements pris lors de la COP21.

 

 

#EUROPE

Manuel Valls a concédé que trop souvent, l’Europe fonctionne mal. Trop souvent, la prise de décision est longue, complexe. Trop souvent, l’intérêt des Etats prend le pas sur l’intérêt collectif. « Nos peuples n’y comprennent plus rien ! » a-t-il déclaré

Il a ensuite appelé de ses vœux une refondation du projet européen, qui doit selon lui « se recentrer sur les sujets essentiels : la sécurité intérieure et extérieure, la croissance et l’emploi, la défense de nos choix collectifs. »

 

 

 

#SECURITE

Manuel Valls propose de créer 1 000 postes de policiers et de gendarmes par an, d’investir massivement dans leurs équipements. Il veut aussi augmenter l’effort de Défense, en le portant à 2 % de notre PIB.

 

 

 

« Voilà la gauche qui est la mienne. C’est la gauche de ces maires pragmatiques dans la lutte contre l’insécurité. La gauche qui sait que les victimes de la délinquance sont toujours les plus faibles. » a-t-il conclu.

 

#CITOYENNETE

Manuel Valls a regretté que depuis trop longtemps, la France a laissé « se fissurer ce qui fait notre Nation, ce sentiment de partager un même destin. »

Il s’est engagé à promouvoir l’engagement pour les jeunes femmes et les jeunes hommes avec la création d’un service civique obligatoire.

 

 

#TRAVAIL

Manuel Valls a défendu une société du travail qui fait que le plus grand nombre accède à un travail digne, rémunérateur, source de fierté, et d’émancipation.

Les Français « veulent s’investir dans leurs métiers, dans leur entreprise, » a-t-il déclaré en soulignant que tous souhaitent « que leurs efforts et leurs mérites soient reconnus à leur juste valeur. »

 

 

 

Il propose l’augmentation de la prime d’activité qui complète le salaire de ceux gagnant moins de 1500 euros par mois, ainsi qu’un revenu de 800 euros mensuels ouvert à tous ceux qui en ont besoin, y compris les 18-25 ans. Manuel Valls veut aussi revaloriser les petites retraites dont celles des agriculteurs.

 

 

 

#ESPOIR

« Je connais parfaitement les attentes des Français, leur soif de justice, d’égalité, de reconnaissance de leur travail, de sécurité. » a déclaré Manuel Valls avant de reprendre « Je connais aussi la formidable énergie de la France. Je veux la promouvoir, la faire rayonner. »

 

 

 

MV-Alfortville

Le 26 janvier, et pour sa dernière réunion publique avant le deuxième tour des Primaires citoyennes ce dimanche 29 janvier, Manuel Valls était à Alfortville pour y rencontrer les français et leur présenter son projet. Une soirée mémorable, marquée par les mots et portée par les idées. 

MV-4e-debat

Un débat consistant et de bonne tenue a permis de distinguer avec précision les différences qui marquent les programmes des deux candidats en lice. Travail, laïcité, sécurité… Manuel Valls a exposé avec conviction sa vision de notre société, en conjuguant le cœur et la raison.